Protoxyde d’azote: un rire mortel

  Apparu à la fin des années 90, »le proto » fait son grand retour chez les jeunes. L’effet recherché est simple: un rire incontrôlable durant un court instant (de quelques secondes à trois minutes).

   Le produit est en vente libre, il s’achète de manière générale sous formes de cartouches destinées à la base pour des siphons culinaires. D’autres vont également se tourner vers des bombes aérosols de type bombe dépoussiérante pour clavier d’ordinateur. Sa consommation s’est démocratisée, on le retrouve désormais en vente directement dans des bars. Son succès peut-être expliqué par son bas coût, entre 1 et 5 euros pour un ballon d’azote. On le retrouve désormais dans de nombreuses soirées étudiantes (ci-dessous le programme d’une soirée organisée par le BDE de l’IEJ Paris avec au programme des ballons d’azote à 5€)

 

https://instagram.com/p/BrBDDyEh28K/

    Cette pratique comporte néanmoins des risques qui ne sont pas négligeables, les jeunes n’en n’ont souvent pas conscience. En octobre dernier, un adolescent de 15 ans  a été retrouvé mort à quelques kilomètres de chez lui après avoir consommé du protoxyde d’azote dans un contexte festif. Un autre jeune, Yohan est décédé le 5 mai d’un arrêt cardiaque  chez lui, après  avoir consommé du gaz hilarant dans des ballons avec des  bouteilles d’aérosols pour nettoyer les claviers d’ordinateurs (contenant du butane et du propane). Une heure après leur atterrissage aux Baléares, ses parents sont prévenus par un gendarme de la mort de leur fils, ils témoignent:

 

    L’autopsie révélera que le jeune qui était en très bonne santé n’avait ni consommé d’alcool ni aucune autre substance. Les parents de Yohan lancent aujourd’hui un cri d’alerte, dans les colonnes du Parisien ,pour avertir sur le danger de ce gaz et éviter ainsi un nouveau drame.

   Le danger vient de la prise en continue du produit, le gaz agit directement sur le cerveau. Le protoxyde d’azote est considéré comme une drogue bien qu’actuellement aucun effet d’addiction n’ait été réellement prouvé scientifiquement. Cependant le prix attractif du produit incite les jeunes à en consommer.

« Moi, j’en inhale parfois 50 en deux heures », témoigne au Parisien Sekou, 17 ans, ajoutant qu’il s’est déjà « endormi les yeux ouverts ».

    La combinaison avec du Poppers  (encore en vente libre) ou  des boissons énergisantes à base de taurine augmente considérablement les risques d’accidents neurologiques et cardiaques. Bien que dans le milieu médical, ce gaz soit employé, il est mélangé à de l’oxygène et les doses sont contrôlées. Les cartouches étant trop concentrées en protoxyde d’azote, cela peut conduire à une mort par asphyxie si les prises sont multiples. Les risques sont tous recensés sur le site Drogue-info service. Les incidents peuvent également venir de l’état de l’individu suite à la prise du produit: évanouissements, chutes, étouffements,  accidents de la route pour ceux conduisant après une prise.

    Le protoxyde d’azote est actuellement la troisième substance la plus consommée en France d’après une étude de la mutuelle étudiante SMEREP en 2018:

Etude SMEREP
Capture d’écran de l’enquête de santé 2018 de la ©SMEREP

 

Le rapport de décembre 2018 de l’Office Français des Drogues et des Toxicomanies pointe également le retour de l’usage du protoxyde d’azote. Attirant un public de plus en jeune comme des collégiens ou des lycéens, le proto a d’abord sévèrement touché le Nord de la France, et la métropole lilloise en particulier, son usage s’est répandu désormais sur toute la France. Rappelons la mort de 2 français et de 17 britanniques suite à une prise.

   Face à des autorités sanitaires qui n’arrivent pas encore à saisir l’ampleur du phénomène, l’Association Yohan cherche à sensibiliser un maximum de jeunes face à cette drogue. Le meilleur moyen de lutter contre ce phénomène étant d’en parler autour de soi.

 

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s